Salamanca, chez Pedro

Dans Couchsurfing 2 commentaires

L’autocar Porto-Madrid fait un arrêt à Salamanque et c’est là que nous descendons, à 3h00, lundi matin. Nous avons quelques heures à tuer avant que la ville ne s’éveille, qu’un café ne s’ouvre. La journée sera longue mais peut-être encore plus que nous ne l’imaginions à ce moment là. Avec le lever du jour, nous pouvons profiter de la beauté de cette ville chargée d’histoire, comme en témoignent les très nombreux monuments. Salamanque c’est une couleur, l’ocre doré de la pierre de Villamayor. Nous retrouvons Pedro, notre hôte, à la Plaza Mayor. Il est étudiant en sciences environnementales, un étudiant parmi les 30000 que compte cette ville de 150000 habitants. Il habite en centre-ville, en colocation avec deux Suédoises et un Américain, tous étudiants. Le courant passe bien, nous discutons ferme pendant que la pizza noircit tranquillement dans le four. Pedro tient la grande forme puisqu’il mène de front ses études et une vie nocturne bien remplie. Avec son pote Chema, nous nous rendons dans un bar mi-ouvert mi-clandestin propice à la débauche de ces jeunes gens. Bien entendu, nous ne cautionnons pas, mais il est d’usage de faire preuve de bonne volonté et de respecter le mode de vie de notre hôte. Le respect sera fatal à l’un d’entre nous. Coup de vieux!

Nous profiterons de la deuxième journée pour visiter un peu mieux Salamanque. Nous n’attendions rien mais nous ne sommes pas déçus, la ville est très belle et l’ambiance étudiante ne gâche rien. A la sortie de ses cours, Pedro nous rejoint pour poursuivre la visite qui s’achèvera dans le même bar que la veille. Quel guide excellent! Il nous annonce que le mardi soir est plus festif que le lundi ainsi que le jeudi et le week-end également… Nous retrouvons l’incontournable Chema et Latifa, Bordelaise qui annonce 7 kg en trop (coquette!) et qui suit les mêmes cours que les gars. Quelques bars plus tard, nous rentrons nous coucher.

Mercredi midi, avant de nous quitter, Pedro nous emmène déjeuner à la « Perrera », un endroit géré par une association qui lutte pour la « Liberación Animal ». C’est une sorte de « Soupe populaire » où les personnes se retrouvent pour cuisiner et ainsi partager le repas avec d’autres individus de passage. Le prix est libre et les bénéfices reversés à l’association.

Le local possède plusieurs fonctions : c’est à la fois un lieu de réunion, de discussions et débats, de « Comedor popular », mais il abrite également un studio de radio. Un bon nombre d’évènements est organisé par l’association, bien souvent musicaux. L’organisation n’y est pas hiérarchique.

Le plus intéressant est probablement les liens tissés avec les producteurs locaux. En effet, des ventes de produits frais sont organisées par l’association, au local, afin de réduire les intermédiaires. Un marché de troc est également proposé.

L’ambiance y est très chaleureuse et propice à l’échange. Lien vers le site : http://comedorveganosalamanca.blogspot.com.es

Pedro au Guide Michelin

 

Plaza Mayor

 

Latifa, Léa y el primo de Chema

 

La Perrera

2 commentaires

  1. Maréchal |

    Je comprends mieux, maintenant, pourquoi nous n’avions plus de nouvelles depuis quelques jours: votre bonne volonté et le respect…
    Nickel ce site.

    Répondre

Qu'en pensez vous ?

  • *