Ljubljana

Dans Ville 5 commentaires

Nous quittons les pays latins pour les pays slaves. Quelques 8 heures de bus nous emmènent de Florence à Ljubljana, capitale de la Slovénie. Nous n’y avons pas de couchsurfer mais Maša (prononcez « Macha »), contactée via le site, travaille dans une auberge de jeunesse et nous la conseille vivement. Nous ne regrettons pas ce choix. A notre arrivée, nous trouvons une auberge vraiment charmante, installée dans une maison ancienne. C’est plutôt calme en cette saison. Trois allemandes partagent notre dortoir (les relations franco-allemandes resteront amicales) ainsi qu’un anglais, passé maître dans l’art du ronflement.

Installés dans d’autres chambres, nous ferons surtout la connaissance de Locky, Australien, et Kurt, de Hong-Kong. Le premier est en « vacances » en Europe, faute d’avoir trouvé du travail en tant que script, ce qu’il recherche. Le second écrit des articles pour des revues économiques asiatiques et, pouvant travailler en tant que nomade, en profite pour voyager. Il a flairé le bon plan. Nous passerons quelques bons moments ensemble, notamment la St-Patrick à Ljubljana : on leur souhaite un bon périple !

Evidemment, nous rencontrons Maša : une Slovène qui parle étonnamment bien le français. La raison ? (Attention, la phrase suivante pique les yeux). Elle a réalisé une année Erasmus à Dijon. Elle possède un vocabulaire bien plus varié que certains de nos compatriotes (des mots tels que ‘bagatelle’ ou ‘convivial’) et connaît la littérature française bien mieux que nous, ce qui n’est pas forcément un exploit en soi. Tombée sous le charme de la France, elle en a réalisé le tour. Elle cherche dorénavant à y retourner, par le biais d’un stage, durant la période estivale. Ses domaines sont la traduction littéraire et la philosophie et souhaiterait pouvoir intégrer une bibliothèque, une librairie, une maison d’édition… Réellement motivée, dynamique et pétillante, si quelqu’un possède une piste pour elle, merci d’avance ! Fin de l’annonce.

Maša nous sera de bons conseils. Elle nous incite à participer au « Free Tour » de Ljubljana. Un guide vous présente l’histoire de la ville via une petite visite à pied. Nous découvrons ainsi quelques facettes cachées de Ljubljana, ville qui nous séduit ! A dimension humaine, on sent une certaine sérénité et une douceur de vivre. La Slovénie a la réputation d’être calme, nous l’avons vérifié. Le système « Free Tour » est un réseau présent dans toute l’Europe, en voici l’adresse : United Europe Free Tours.

Une autre initiative intéressante concernant les auberges de jeunesse nous a été présentée. En effet, Balkans Best Hostels est un tout nouveau réseau d’auberges de jeunesse des Balkans. Une carte vous permet d’obtenir un certain nombre de réductions et d’avantages avec les établissements participant à l’opération. La liste de ceux-ci est présente sur le site. A faire connaître !

Nous conseillons vraiment Ljubljana, que nous quittons sous la neige. Nous recommandons aussi Maša, que nous retrouverons sans la neige.

Dragons Bridge

 

Dortoir Vela Veselova

Ljubljana by snow

 

Une église (élue meilleure légende de photo 2013)

Kurt et Locky

Maša

5 commentaires

  1. Sofita |

    Ca avait l’air d’être bien sympathique cette petite virée en Slovénie. Belle aventure humaine. Des bisous

    Répondre
  2. mimi |

    hey !! la carte BBH !! on avait la meme en nouvelle zélande ! vraiment pratique et toujours de bonnes adresses !! bisous et bonne continuation de route !

    Répondre
  3. jojo |

    çà fait plaisir de voir que vous êtes toujours en pleine forme!
    dommage que le soleil, pour l’ instant ne fasse pas parti de votre voyage!

    Répondre
  4. blaireau |

    Finalement, j’ai eu le temps pour lire votre site. Eh, bah, bien écrit, les gars :) Je vais vous envoyer un mail un peu plus long que ce message-là, mais toujours, je travaille à fond… De toute façon, on se tient au courant! Bisous

    Répondre

Qu'en pensez vous ?

  • *