Parco Nazionale delle Cinque Terre

Dans Parc national 7 commentaires

Le Parc des Cinque Terre forme une partie de la cote de la Ligurie. Créé en 1999, il couvre une superficie d’environ 46 km2. Cinq villages le composent : Riomaggiore, Manarola, Corniglia, Vernazza et Monterosso al Mare. Construits sur des falaises, ils sont reliés entre eux par une voie ferrée, une route et quelques sentiers de randonnée. Le paysage est très escarpé. En 1997, avant la création du parc, toute la zone protégée est admise au patrimoine mondial de l’UNESCO, ainsi que Portovenere et les îles de Palmaria, du Tino et du Tinetto.

Mardi

Nous arrivons mardi matin à Manarola, un des 5 villages côtiers du Parc, par le train en provenance de La Spezia. Contrairement à ce qui a été annoncé, il fait plutôt beau. Le village aussi est beau, coloré, coincé entre mer et montagne. Les touristes et les commerces sont nombreux, comme les maisons aux volets fermés. Le tout confère au site quelque chose d’un peu artificiel, pas vraiment l’idée qu’on se fait d’un Parc National. On file à l’auberge de jeunesse poser nos sacs et nous sommes parés pour aller marcher. Le sentier « azurro » qui permet de relier les villages entre eux en longeant la côte est fermé à cause des risques de chute de pierres. Nous l’apprendrons ensuite, il est payant. Nous voilà donc partis pour une rando vers l’intérieur. Nous quittons donc la mer et ça grimpe franchement dès le départ. Nous traversons les jardins en terrasses, les vignes et le maquis pour arriver assez vite dans une forêt. Au fur et à mesure de la montée, les essences qui la composent changent un peu. D’abord, seulement des Pins, se mêlent ensuite les Châtaigners et ensuite en haut les Chênes sont majoritaires. Nous venons d’avaler 600m de dénivelé positif en 2 h et nous sommes contents d’arriver pour déjeuner. Si elle n’est pas inintéressante, cette partie nous semble un peu ordinaire. Deuxième partie en descente, on prend! Le sentier est très encombré par des arbres ou des pierres et ne doit pas être emprunté souvent, nous n’avons d’ailleurs croisé personne. Si ce n’est pas le cas du chemin, la vue s’ouvre sur la mer et le maquis. Nous passons par le village de Grappo qui surplombe Manarola et poursuivons la descente entre les plantations d’Oliviers jusqu’à notre point de départ.

Mercredi

Afin de visiter la région dans ce qu’elle a de singulier et puisque ce n’est pas possible dans le Parc National des Cinque Terre, nous optons, sur les conseils d’Ernesto, pour une promenade entre Campiglia et Porto Venere. Ces petites villes sont situées au Sud du Parc National, dans son prolongement immédiat et sont incluses dans un Parc naturel régional. Cette fois-ci, nous suivons un chemin côtier, parfois dans les Pins, souvent dans le maquis. La vue y est superbe de bout en bout et nous avons l’impression d’être, par moment, à la verticale de la mer. La fin de la balade est une descente par un long escalier au milieu des jardins en terrasse et des murets de pierre. Arrivés à Porto Venere, nous nous dirigeons vers le Monastère, posé sur les rochers. Un bel édifice.

Côté faune, pas grand chose. En vrac: 1 Circaète Jean-le-blanc, 1 couple de Faucon pèlerin à Manarola, quelques groupes de Tarin des aulnes en forêt, 1 Fou de bassan dans le port de Porto Venere et Fauvettes mélanocéphales partout.

Retour des hauteurs

Manarola

Manarola

Portovenere

Lumières sur la Méditerranée

Littoral

Campiglia – Portovenere

Lumières sur la Méditerranée

Terrasses au-dessus de Manarola

Anisoptère indéterminé

Grappo

Portovenere

7 commentaires

  1. jojo |

    félicitations pour les photos ,elles sont superbes!
    on a envie d’ aller voir tous ses petits villages…

    Répondre
  2. Cudennec François |

    Bonjour , la libellules :une femelle d’anax parthenope. Elle vole tout l’hiver dans le sud.
    François

    Répondre
  3. Nico |

    Avec vous les gars France 5 va perdre de l’audimat !! Ca cartonne vos articles continuez comme ça ! Bizette

    Répondre
  4. Marlouuuuu |

    Toujours autant de plaisir à te lire mon p’tit Gadseb, dès que j’ai le temps, je vais voir tes nouveaux articles, ça me prend mon heure de pause à tout lire, mais j’apprécie, je voyage et décroche complètement du taf…
    J’espère que tout va pour le mieux, je vous embrasse tous les 2 à bientôt

    Répondre

Qu'en pensez vous ?

  • *