Białowieski Park Narodowy

Dans Couchsurfing, Parc national 4 commentaires

Avant de rejoindre Białowieża, on décide de faire une halte à Biała Podlaska. La journée étant bien avancée, nous n’arriverons pas au parc d’une seule traite dans l’après-midi. L’envoi d’une requête à Zbyszek sur Couchsurfing est donc un peu désespéré. Mais un record tombe : 10 minutes après le message, coup de fil de l’intéressé. « You’re welcome ». Ce site continue de nous étonner. Zbyszek a 52 ans et vit avec Dorota, sa femme. Ils ont une petite fille, Alice, toujours souriante. Zbyszek possède sa propre affaire, TomatoEden. Il fait les marchés pour vendre ses produits. Notre passage est assez furtif. La famille voyage beaucoup et c’est l’occasion de partager quelques anecdotes. On fait un tour de Biała Podlaska, agréable petite ville qui perd néanmoins des habitants. Merci à Zbyszek pour son accueil et surtout son improbable réactivité.

Nous devions initialement nous rendre en Biélorussie afin de visiter le Parc National de Bialowieza. Un seul problème, la visite de ce pays nécessite un visa et nous n’avons ni le temps ni l’argent pour nous le procurer. Un choix rapidement effectué car le PN s’étend de part et d’autres de la frontière entre la Pologne et la Biélorussie. La partie biélorusse étant la plus grande. La quasi totalité de la partie polonaise est strictement protégée, c’est à dire qu’il est impossible de l’arpenter en l’absence d’un guide assermenté. Elle abrite l’unique ou une des seules forêts primaires d’Europe. En clair, une forêt n’ayant jamais subi aucune intervention humaine. Elle accueille une faune exceptionelle de part sa diversité et la rareté de certains de ses représentants. Les plus célèbres étant les Bisons d’Europe. Il s’agit là de la seule population sauvage dans le Monde.

Nous arrivons ce vendredi sous une pluie continue à Bialowieza. Le village est situé au Sud du Parc National. Nous passerons une partie de l’après-midi dans le parc de l’ancien palace du Tsar. C’est un vaste arborétum avec des grandes pelouses et des bosquets. Les Roselins cramoisis viennent au sol manger des graines et le Gobemouche à collier chasse les insectes.

De nombreux tours pour observer la faune rare (Bison, Loup, Chevêchette d’Europe, Pic tridactyle, Bécassine double…) sont organisés dans la réserve stricte. Malheureusement cela est désormais un peu cher pour nos poches percées. Nous nous rabattons sur une courte visite guidée, plus dans nos moyens. Celle-ci est surtout orientée sur les arbres. L’ambiance est inédite pour nous. Le nombre d’essence est très important sans répartition cohérente apparente. La densité  d’arbres est élevée, beaucoup d’arbres morts, de champignons et de mares. L’après-midi, nous marcherons à l’Est du Parc. Les petites réserves sont intéressantes également. Un Gallinacé (Gélinotte?) décollera devant nous sans que l’on puisse l’identifier.

Dimanche, on part pour un bon grand tour en forêt au Nord-Ouest de Bialowieza. On suit la Narew au départ jusqu’à un observatoire au bord d’une cariçaie. C’est là que vit le très rare Phragmite aquatique. Petit passage par une plaine agricole ensuite. Un premier Aigle pomarin cercle avec un Busard des roseaux. D’autres suivront. Nous entrons dans la forêt pour un bon moment en suivant une très vieille ligne de chemin de fer. Plus de train mais des Sangliers en nombre et pas bien farouches. C’est plus ou moins intéressant selon si la forêt est exploitée ou non. Les quelques clairières que nous rencontrons sont bien sympas, parfois  des prairies, parfois des roselières au milieu de la forêt. Déroutant! Nous observerons encore deux Gobemouches nains avant de rentrer.

Lundi, direction le Sud-Est du Parc. Les routes forestières indiquées sur la carte sont plus ou moins d’actualité. Nous nous résignons donc à suivre les sentiers marqués. Les paysages sont similaires à la veille, en moins bien, à l’exception d’un petit secteur inondé avec de nombreux arbres morts. J’aurais du mal à le décrire. Beau et bizarre, mort et vivant, mouches et moustiques…

Nous quittons les lieux, heureux d’avoir vu des choses nouvelles et frustrés de n’avoir pas eu les moyens de mieux visiter la réserve stricte. Il faudra revenir avec des sous…

En lisière

Jungle

De l’eau partout

François, une photo pérave, sinon c’est trop facile

La Narew

Cariçaie

Ok, l’étalon choisi n’est pas des plus représentatifs…

A chercher…

Une bouse ok, mais une bouse de Bison

Roselière au milieu de la forêt

drôle de coin

Drôle de coin

La « Tentecarville »

Zbyszek et Alice à Biała Podlaska

4 commentaires

  1. BenoitetEmilie |

    hellooo, muchas grazie for your postcard! déçu qu’elle ne vienne pas de Biélorussie mais content d’avoir une carte aussi exotique. C pas de là-bas que vient la fameuse Zubrowska ? Faut que je me fasse une cure de rattrapage pour lire les derniers articles, c tjs génial de pouvoir voyager à travers vos articles ! Profitez bien ! J’espère que tu trouves le moyen de t’entraîner à aok !

    Répondre
  2. joseph |

    Salut les deux compères ,super la foret primaire ; dommage pour les bisons ,d accord vous avez vu une bouse c’ est un bon début .Encore bravo pour votre parcourt .Bonne route .

    Répondre

Qu'en pensez vous ?

  • *