A Ribe, chez Morten

Dans Couchsurfing 1 commentaire

Après la visite du parc national de Skjern, la prochaine étape est la mer de Wadden, au Nord-Ouest de l’Allemagne. Entre les deux, une petite halte n’est pas de refus et c’est à Ribe que l’on va déployer nos duvets en période de déplumage.

Morten répond positivement à notre requête dans laquelle on prévoit de passer le samedi soir dans la ville danoise. Il nous met cependant en garde : il organise une garden party et risque de ne pas être dans un état décent le lendemain pour une visite de Ribe, à cause d’une très probable gueule de bois à faire fuir un ébéniste. Nous ne sommes pas effrayés et c’est avec plaisir que l’on accepte de l’épauler dans sa tâche.

Nous arrivons à Ribe par le train. Morten habite à une douzaine de kilomètres de la ville. Un peu de stop et beaucoup de marche nous permettent d’atteindre les lieux. C’est le début de soirée et Morten s’avoue déjà un peu fatigué. Probablement l’après-coup d’une semaine de boulot. Nous sommes une quinzaine dans un vaste jardin. Ambiance très sympa. Le jeu local consiste à planter des clous dans une portion de tronc d’arbre. Le dernier ayant planté son clou est attaché et lapidé sur place à l’aide de boules de pétanque. Heureusement, nous participons à la version soft, et notre seul gage de mauvais bricoleur sera de tester la bière locale. La nuit continue autour d’un feu de camp, de discussions animées et d’un fond musical que l’on qualifiera d’étonnant.

Le lendemain, Morten a finalement les ressources pour nous emmener à Ribe et y faire un petit tour. Veronica, sa compagne, est de la partie. Ribe est la plus ancienne ville du Danemark. Sa population est modeste, moins de 20 000 habitants. Pendant la période médiévale, c’est le port le plus prospère de la mer du Nord. Une imposante cathédrale trône au centre de la ville. Morten doit filer à Aabenraa, ville du Sud-Est, où il travaille. Il nous propose de nous y conduire. Il y connaît un emplacement de camping gratuit où l’on pourra passer la nuit, dans la forêt. Avant de rejoindre notre campement, petit tour chez la maman de Veronica, qui habite Aabenraa. On profite du soleil et des saucisses préparées par belle-maman. Le coin campement est agréablement planqué. A noter qu’il existe une map recensant tous les emplacements disponibles et gratuits au Danemark (Lien).

Merci à Morten et à Veronica, ainsi qu’à leurs amis qui nous ont permis de passer un bon week-end danois.

Jeu de réflexion

Ribe

Ribe

Veronica et Morten

Campement

 

Un commentaire

Qu'en pensez vous ?

  • *