A Reșița, chez Ioana

Dans Consommation collaborative, Couchsurfing 2 commentaires

Nous débarquons en Roumanie à Drobeta-Turnu Severin, ville coûteuse en encre. Cette étape de deux nuits est plutôt vide de contenu, et pleine de repos. La première occasion de s’apercevoir que la langue française n’est pas étrangère dans ce pays, à l’image du bel accueil que nous réserve le concierge de l’hôtel. Il insiste pour nous programmer TV5. Après deux jours de recharge, nous prenons la direction de Reșița, chez Ioana.

Reșița est une ville de 90 000 habitants situé au nord du Parcul Național Cheile-Nerei. Ancien centre industriel métallurgique, nous n’aterrissons pas dans un endroit particulièrement touristique. Ioana nous retrouve à l’arrêt de bus. Elle a 28 ans et vit en appartement avec sa mère. Elle est amoureuse de l’Asie et du Racing Café, un bar très proche de son lieu de vie. Au pro rata du temps passé, il serait intéressant de voir ce qu’elle renseigne comme adresse de domicile sur sa feuille d’impôts. Ioana nous présente à ses potes. L’un d’eux, Razvan, nous propose de nous emmener mercredi au Cheile-Nerei. Coup de chance. En attendant, et pour ravir la dizaine de lecteurs de Naciako, nous nous dirigeons vers le Youth Center pour accéder à Internet et rédiger quelques contenus. Le lieu est vraiment vivant. On rencontre Mihai qui nous fait un petit tour du propriétaire. Plusieurs activités sont proposées aux jeunes du coin, et notamment une petite sortie en plein air au Semenic Cheile Carașului, le samedi, qui nous intéresse pas mal. On rencontre également deux volontaires, dont Iasmina: elle souhaite que l’on rencontre Banat TV, une chaîne locale pour quelques questions autour du projet. Pourquoi pas, ça nous fera toujours un souvenir visuel de l’époque où prendre un rendez-vous chez le coiffeur avait un sens. Merci au Youth Center et à Daniela, sa gérante, pour l’accueil. Avec Ioana, on file sur les hauteurs de la ville, petite colline surplombant Reșița. Le soir est l’occasion de retourner au Racing Café, voir si rien n’a bougé. Jackson, autant serveur que client, se joint à nous en cette fin de soirée.

Puisque l’on aime bien Ioana, Reșița et le Racing Café, on y revient le week-end avant de poursuivre en Hongrie. Le rendez-vous fixé avec Banat TV est le samedi matin. On passe en direct, pendant une vingtaine de minutes, dans une sorte de Télématin local. Claudio, notre interprète, traduit les questions de la présentatrice qui parvient à qualifier notre projet de « courageux ». Une bonne blague qui efface en partie une prestation anglophone scandaleuse. L’après-midi, direction le Parcul Național Semenic Cheile Carașului (cf. Parcul National de Cheile-Nerei).

On a vraiment passé un bon moment avec Ioana et son entourage. Merci pour son aide ! On lui souhaite un bon voyage asiatique, et beaucoup de chance pour son trajet aérien.

Magasins « Second-Hand »

On en avait déjà vu un peu partout en Bulgarie ; la tendance est confirmée en Roumanie. Les magasins Second-Hand fleurissent dans chaque rue. Le principe est simple : vendre des vêtements d’occasion à des prix défiant toute concurrence. Des initiatives similaires existent en France, mais surtout sous formes temporaires de « Bourse aux vêtements ». Ici, d’après nos sources, les habits proviennent d’Allemagne, d’Espagne, du Royaume-Uni ou encore de France. Des vêtements inutilisés pour certains deviennent abordables pour d’autres. Le concept semble fonctionner, d’autant plus en période de « crise ». Rien de plus logique que cette redistribution. C’était la minute Consommation Collaborative (en fait, tout dépend de votre vitesse de lecture).

Reșița

L’équipe du Youth Center

Collines de Resita

Ioana et son message codé

2 commentaires

  1. mimi |

    on veut la video de banat TV !!
    et vous avez l’air vachement bronzé, la chance …!!!
    bises

    Répondre
    • joseph |

      Pas mal l’avion Antoine . Pour vos belles couleurs la bière ou le soleil? Bonne route.

      Répondre

Qu'en pensez vous ?

  • *