A Nice, chez Manue

Dans Couchsurfing 1 commentaire

Jeff nous emmène dans son Renault Trafic, de Montpellier à Nice. Joli coup pour lui, puisque nous sommes sept à faire ce déplacement. Jeff sent le baroudeur à plein nez, il prend d’ailleurs la direction des Philippines dès le lendemain, pour un trip d’un mois.

A Nice, ça grouille de monde. En attendant de pouvoir rencontrer Manue, notre couchsurfeuse du jour, on déambule dans le vieux Nice, encore tout euphorique de son carnaval. Après avoir trouvé la rue de notre hôte, on décide de prendre un café bien mérité au Carnot, petit bar/loto au coin du quartier. Une bonne idée, le patron et la clientèle sont à des kilomètres de la froideur des gens rencontrés auparavant dans les cafés touristiques du centre-ville. Beaucoup plus humains.

Manue nous accueille après sa journée de bibliothécaire. En discutant un peu, on découvre tout de suite son côté sportif : randonnées à ski, trails, natation… On passe pour des marcheurs « Marque Repère ». Elle possède de nombreuses cartes IGN de la région, ce qui nous permet de préparer notre petit périple, le plan B, en lieu et place du Mercantour, inaccessible. Le temps est critique, pluies et rafales de vent sont annoncées…

Le lendemain, après un bref parcours de la ville et un passage obligé à l’office de tourisme, nous retrouvons Manue le soir même, accompagnée cette fois-ci de Jean-Marc, son ami. Petit repas très sympa où l’on discute majoritairement de la randonnée que nous prévoyons les jours prochains. Jean-Marc randonne également énormément et nous conseille, avec passion.

Nous aurons vu la côte d’Azur, comme le dit Manue, sous son pire jour : grise, humide et venteuse. C’est original, à sa façon. Merci Manue pour ton excellent accueil !

Jean-Marc et Manue, notre couchsurfeuse

Des restes du carnaval de Nice

Bruno, Umberto et Bernard : l’équipe du Carnot

 

Un commentaire

Qu'en pensez vous ?

  • *