A Lübeck, chez Marika – A Flensburg, chez Marion

Dans Consommation collaborative, Couchsurfing Pas de commentaire

On arrive à Lübeck par le train, en zappant l’étape Rostock initialement prévue, plutôt superflue. En fait, toute économie d’argent est bonne à prendre dans cette dernière ligne droite du voyage. On remercie d’ailleurs Kamil pour son précieux conseil concernant les trains allemands. Il nous oriente sur l’achat de tickets de groupe, dont le tarif varie selon le Land que l’on souhaite atteindre. Szczecin est considérée, pour les trains allemands, en partance de cette ville polonaise, comme étant dans le Land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale. Lübeck se situe dans celui de Schleswig-Holstein, limitrophe. Mais comme la ville est proche de la frontière entre les deux Lands, pour la Deutsche Bahn, Lübeck fait indifféremment partie des deux Lands. Bref. Tout ça pour dire qu’un aller simple en tarification classique pour un Szczecin-Lübeck coûte 51€/pers. Avec un ticket de groupe 2 personnes, cela nous revient à 28€ au total, soit 14€/pers. Covoiturage ne fait pas mieux sur ce coup là.

On arrive donc à Lübeck en soirée. La ville compte un peu plus de 200 000 habitants et trouve place sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, en raison notamment de son architecture de briques rouges. Pas vraiment de réponse sur Couchsurfing, alors on erre en ville pour dégoter un Youth Hostel, ou un endroit pas cher pour crécher. On croise bien le sympathique Lennart, Couchsurfer, qui souhaiterait nous aider mais déjà au complet. C’est également le cas des quelques établissements que l’on visite. La nuit avance. On se résigne donc à trouver un coin tranquille pour clocharder en paix, à l’abri des regards. Mais l’improbable se produit quand Marika, via Couchsurfing, nous appelle pour nous inviter à passer la nuit dans son appartement. Il est 1h30.

Pas de vieux os en arrivant, et c’est le lendemain que l’on fera davantage connaissance. Marika nous invite à découvrir le coeur de la ville via une petite promenade ensoleillée. Le centre regorge de petites ruelles aboutissant sur des cours intérieures d’habitations, souvent bien fleuries. Le canal rajoute au charme d’une ville au passé riche qui abrite de nombreux édifices religieux. On doit filer sur Flensburg. On remercie Marika pour son accueil très tardif, qui nous sauve d’une nuit à l’air libre. On préfère couchsurfer que benchsurfer.

Sur Carpooling.com, on trouve une annonce particulière : 2 personnes souhaitent acheter un ticket de groupe pour effectuer un Lübeck – Flensburg. Avec 4 personnes, cela revient à 9€/pers. Intéressant et utilisation inédite du site de covoiturage. Mais au lieu et à l’heure de rendez-vous, c’est le trou d’air. Personne et un message de dernière minute pour nous annoncer que les initiateurs de l’annonce ont un empêchement. Tant pis, on file tout de même à Flensburg en train, munis d’un ticket de groupe pour 2, toujours intéressant.

Flensburg a toujours été tiraillée entre le Danemark et l’Allemagne. Dorénavant allemande, cela n’a pas toujours été le cas, et les nombreux drapeaux danois flottant sur les hauteurs de la cité sont là pour le rappeler. On planifie d’y rester deux nuits avant de rejoindre Vejle, ville danoise, pour laquelle un covoiturage est disponible. La première nuit, direction le Youth Hostel du coin. La deuxième nuit, nous sommes conviés à rester chez Marion, à Jarplund-Dorf, 15 kms de Flensburg. Marion habite une ferme reconvertie en logement. Ils sont 7 colocataires avant tout amis. Le vaste bâtiment est assez désert pendant ce mois d’Août, chacun y allant de son petit voyage : en Mongolie, en Italie ou ailleurs. Il ne reste que Klemens et donc, Marion. Pas pour longtemps, puisqu’en Septembre, ils ont planifié leur roadtrip : en Roumanie et aux Balkans, notamment l’Albanie.

L’agronomie est l’un des points communs qui relient tous les membres de la troupe. Et la ferme est idéale : du terrain, une mini-serre, un jardin. Nous sommes vivement invités à partager une salade des légumes recoltés. Frais et sains. La maison est vraiment spatieuse et la colocation donne vraiment envie. Quand on voit les personnages de Marion et Klemens, l’ambiance doit être au top tout au long de l’année. Merci à eux pour leur accueil et on leur souhaite une bonne découverte de la Roumanie.

Lübeck

Lübeck

Une des nombreuses petites entrées vers les cours intérieures

Marika

Klemens

 

Qu'en pensez vous ?

  • *